Le dico du growth marketing

Growth Marketing

Le growth Marketing est l’ensemble de techniques marketing permettant d’assurer à l’entreprise une croissance forte et à faible coût

Ce nouveau terme, un peu barbare, nous vient tout droit de la Silicon Valley et des nombreuses startups qui s’y créent en permanence. Aujourd’hui, les grandes entreprises autres que les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) s’y mettent en recrutant des teams spécialisées en Growth hacking & marketing.

Mais qu’est-ce donc Le Growth Hacking ?

Ce principe vise à créer rapidement de la croissance pour une startup ou entreprise grâce à tous les moyens possibles comme la recherche de financement ou de marketing. Ce dernier est très représenté dans cette quête de développement, c’est pour quoi, le terme Growth Marketing est né.

Explications du Growth Marketing

Stratégie pour créer de la croissance qui, grâce au marketing, s’articule autour de 5 axes comprémentaires Pour cela, l’analyse de data est primordiale, car elles permettront de faire évoluer la stratégie et les moyens rapidement.

Les 5 axes :

  • Acquisition : Acquérir de la notoriété, du trafic …
  • Activation : Augmenter son taux de conversion, Convertir en achat, inscription en newsletter, téléchargement d’application, utiliser le A/B testing …
  • Rétention : Taux de « churn », faire revenir l’acheteur, faire augmenter le panier moyen …
  • Viralité/référent : Pousser le client à recommander le service ou le produit, le payer ou le récompenser …
  • Revenu : Point important, l’entreprise doit gagner de l’argent intelligemment. Les outils de statistiques et des datas permettront de savoir si tout va bien ou pas.

Il ne faut surtout pas hésiter à allier originalité et créativité dans le web marketing. Bien entendu, certains moyens de communication sont incontournables, mais avec un suivi des comportements de la cible (prospects et clients), cela sera de toute façon efficace.

Exemples connus de Growth Hacking

Dropbox

Par exemple, Dropbox, la startup devenue leader mondial du stockage en cloud (en ligne) qui offrait un espace gratuit pour acquérir, mais ajoutait de l’espace supplémentaire lorsque les clients recommandaient le service à leurs amis par email. Le coût d’acquisition se retrouve peu élevé pour un grand nombre de clients en quelques mois.

Facebook

Le plus grand réseau social du monde créé en 2005 par Mark Zuckerberg a choisi de jouer sur son côté réservé aux élites. À la base, développé pour les étudiants d’Harvard à Boston, il a été élargi aux grandes universités comme Yale, Columbia ou UCLA. Cette caractéristique de « select » a suscité l’envie d’y appartenir et donc le nombre d’inscrits à exploser pour dépasser en 2016 le milliard.

Twitter

L’entreprise de la Silicon Valley au petit oiseau a mis en place du growth hacking dès son début avec les testeurs Alpha. La startup a remarqué un désintérêt de l’application après 2 à 3 jours d’utilisation. Twitter a cherché à éviter la classique relance par emailing, mais elle a préféré mettre en place des recommandations de comptes à suivre pour gagner en interactivité et donc en rétention. Le nombre d’actifs sur l’application mobile a explosé.

En conclusion, le growth hacking ou marketing permettra de gagner rapidement en croissance et en notoriété grâce à de l’originalité dans le web marketing et grâce à une analyse accrue des datas (ou données) que l’on dispose, mais qui demande un budget marketing conséquent. Attention tout de même, c’est une solution à court ou moyen terme qui permet de passer le cap souhaité par des fonds d’investissement ou pour un rachat éventuel.
powered by Typeform

Facebook Ads

Facebook est l’un des moyens les plus efficaces de faire de la publicité en ligne. Le marketing sur Facebook permet aux entreprises de toucher leurs audiences de choix

Lire la suite »
Inscrivez vous à notre newsletter